1914-18

2014-18

Hier &

Aujourd'hui se rejoignent

La cote 191

Massiges

Septembre 1915

Pour cette première journée de combat, chaque doigt de la Main aura couté une moyenne de 1 000 hommes.

A l’issue de la bataille de la Marne, le 13 septembre 1914, les Allemands stoppent leur recul et ils s’ancrent sur des positions bien avantageuses. L’ensemble du mouvement de terrain formant cette forteresse naturelle en fera partie. Français et Allemands se disputeront la crête jusqu’au 3 février 1915, date à laquelle explose une série de mines souterraines. La première ligne française tenue par les coloniaux et submergée par une violente attaque, la cote 191 est perdue.

Quelques jours plus tard, le commandement français décide d’effectuer un mouvement de recul, laissant ainsi la totalité de la Main de Massiges aux Allemands.

Il faudra attendre la grande offensive française de septembre 1915 pour que l’ensemble de la Main soit conquise par les coloniaux de la 2ème DIC.

La cote 191 sera l’objectif du 23ème RIC qui subira de très lourdes pertes. Le régiment réduit à quelques centaines d’hommes était commandé par un capitaine, tous les officiers supérieurs ayant été tués ou blessés.

Pour cette première journée de combat, chaque doigt de la Main aura couté une moyenne de 1000 hommes.

L’offensive franco-américaine du 26 septembre 1918 dégagera totalement cette positon.

 

Aujourd’hui, la jeune association « Main de Massiges » a ressuscité récemment ce lieu oublié. La reconstitution dans la craie de la ligne de feu et respectant le tracé d’origine des tranchées et des abris est impressionnante (trous de mines, barbelé…). Ce promontoire naturel constitue un point d’observation étonnant coiffant le nord-est de la forêt d’Argonne, s’étendant du défilé de Grandpré jusqu’au monument américain de Montfaucon.

 

Français