Reims, cité de l'exposition industrielle

Marne
Pavillon de l'exposition et Fontaine Bartholdi - Wikimedia Commons/domaine public
Vendredi, 15 Mai, 1903

 

Le début du XXème siècle va être marqué par des expositions de grand style modifiant, parfois définitivement, la physionomie urbaine. L’exposition universelle de Paris de 1900 a un retentissement mondial et le principe est repris dans les grandes villes de provinces. 
 
Un concepteur de ce type d’évènement, Jean-Alfred Vigé, est chargé d’organiser la première exposition internationale et industrielle de Reims. Après 5 mois de préparation et d’installation, l’exposition est présentée du 15 mai au 6 septembre 1903, elle s’étend des Hautes-Promenades au Boulingrin, englobant la porte Mars. La proximité de la gare facilite son accès et son orientation épouse l’emplacement des anciens remparts de la ville. Réalisée intégralement en préfabriqué son entrée est imposante et des pavillons présentent certains pays étrangers, dont la Russie. Des espaces spécifiques alimentent l’attractivité de l’événement : la galerie des machines, le palais des arts libéraux, le village africain (situé dans un enclos de palissades au niveau du Boulingrin). Des passerelles, élevées au-dessus des voies, permettent de relier les espaces entre eux. 1 200 exposants composent cette ville « provisoire » et 300 000 entrées payantes sont enregistrées.
 
Les traces de cet évènement ont aujourd’hui disparu, si ce n’est que son emplacement devenu le traditionnel lieu d’organisation des foires jusque dans les années 1980 et des fêtes foraines rémoises.
 
retour à la ligne du temps